entrecoquin

Bondage : 5 techniques sûres pour le sexe bondage

Le bondage est l’une des pratiques érotiques BDSM les plus connues, qui regroupent une série de fantasmes partagés basés sur une relation de soumission et de domination, de sadisme et de masochisme, de déséquilibre de pouvoir : mais quelles sont les techniques sûres à expérimenter avec son partenaire ?

Dans le bondage , en effet, il est important de savoir comment procéder, car le partenaire consentant est immobilisé avec des cordes , des lacets , des chaînes, des corsets, ou sa capacité sensorielle est temporairement limitée avec un bandage, une cagoule, un bâillon.

Le succès, dès la première parution en 2011, de la trilogie de romans composée de Fifty Shades of Grey , Fifty Shades of Black et Fifty Shades of Red , d’EL James, et celui des films homonymes.

Qui, en lisant des livres ou en regardant des films, n’a pas pensé que le bondage pouvait être un moyen parfait pour raviver la passion et donner un nouveau souffle à l’intimité d’un couple ? Et effectivement le sexe, grâce à ces fantasmes érotiques mis en pratique, peut vraiment s’améliorer. Cependant, il est vraiment important de faire attention pendant le bondage .

Des nœuds trop serrés, des bâillons, de mauvaises positions sexuelles peuvent entraîner des blessures graves. Et si, alors, la première règle est de convenir avec le partenaire consentant d’un mot de sécurité indiquant quand arrêter le jeu, la seconde est d’essayer d’abord quelque chose de facile et non dangereux. Rien, bref, ça doit inhiber l’ orgasme .

5 tutoriels pour des liens simples de soft bondage

Alors si, après en avoir parlé, vous avez décidé ensemble d’essayer quelque chose de nouveau et d’excitant comme le bondage , voici 5 techniques sûres à expérimenter avec votre partenaire .

Fixation simple pour les poignets

Il existe de nombreuses techniques de bondage , y compris les plus extrêmes qui nécessitent que le partenaire soit suspendu. Dans cet article, nous nous concentrons sur les techniques pour débutants. Les premières fois que vous créez des liens avec votre partenaire, voici quelques conseils généraux :

Sans cette parenthèse due, voyons ensemble comment se fait un bandage simple pour les poignets . Suite aux conseils d’un expert en la matière qui parle de bondage sur drfatso.org, la procédure recommandée est la suivante. La personne attachée doit mettre ses mains derrière son dos, les paumes se touchant . Avec un mètre et demi de corde, faites une boucle au point central de la corde et passez-la sur les poignets, puis serrez la boucle en rapprochant les deux extrémités des cordons. Ne serrez pas trop, juste assez pour que la personne ne tire pas la corde toute seule (on se souvient toujours des dangers de bloquer la circulation dans les mains). Ensuite, séparez les deux extrémités de la corde et passez-les une vers l’intérieur et une vers l’extérieur, en complétant la boucle jusqu’à ce que vous puissiez nouer les deux extrémités avec un nœud.

Chevilles côte à côte

En plus des poignets, vous pouvez également attacher les chevilles de votre partenaire. N’oubliez pas d’obliger la personne à s’asseoir ou à s’allonger pour l’empêcher de tomber. La technique la plus simple pour attacher les chevilles est de les laisser côte à côte . Prenez une corde d’environ 3 mètres et pliez-la en deux en formant une voûte. Ensuite, passez les deux extrémités de la corde dans la voûte afin de créer une boucle qui resserre les chevilles, puis faites un autre tour dans le sens opposé. L’important est de ne pas trop serrer les chevilles, tant que la corde est soutenue, et que les cordons sont côte à côte et ne se chevauchent pas car dans le second cas ils provoqueraient douleur et inconfort. Pour terminer, séparez les extrémités de la corde, passez-les de sens opposés dans le saut positionné au centre des chevilles et faites deux tours de corde qui passent entre les chevilles. Terminez par un nœud simple en faisant attention de ne pas trop serrer.

Chevilles croisées

Le Dr Fasto recommande également une autre technique pour attacher les chevilles adaptée aux débutants, bien qu’un peu plus compliquée que les précédentes. Dans ce cas, les chevilles du partenaire soumis doivent être croisées et attachées de la manière expliquée ci-dessus. Cependant, dans ce cas, la ligature sera plus gênante, mais elle aura l’avantage de bloquer complètement le partenaire (il ne pourra pas se mettre debout).

Le nœud carré

Si vous aimez soigner la partie esthétique du bondage, vous pouvez aussi vous délecter de créer des nœuds autres que le simple. L’un des plus célèbres utilisés dans le shibari (un ensemble d’anciennes techniques de nouage japonaises) est le nœud carré, qui a une forme de fleur., et est donc scénographique. Pour ce faire, enroulez la corde avec l’extrémité supérieure toujours à droite et l’extrémité inférieure en tournant trois fois. Passez maintenant le brin supérieur sur les deux premiers tours de corde et sous le brin inférieur. À ce stade, tirez sur les deux extrémités pour étirer la corde et serrez (comme toujours, juste assez). Vous pouvez alors continuer avec de nouveaux passages, en reproduisant la procédure, mais en sens inverse (si un vêtement est passé dessus, maintenant il passe dessous et inversement). Après 4-5 étapes, terminez en passant le brin inférieur sous le brin supérieur en veillant à ce que les fils soient côte à côte et ne se chevauchent pas , puis le brin supérieur sous le brin inférieur. Serrez soigneusement pour fermer le nœud.

La «  situation pratique « 

Qui a dit que la personne immobilisée devait être mal à l’aise dans le bondage ? Il existe une technique de ligature dite « position confortable » , qui consiste non seulement à immobiliser les membres, mais aussi la poitrine.

Prenez une corde de 10 mètres, pliez la corde en deux et placez-la derrière le cou ( dos, jamais autour du cou ! ) du partenaire debout. La corde doit reposer sur le cou, mais pas tendue. Passer ensuite la corde sous les aisselles, sans la croiser à l’avant afin que les cordes ne soient en aucun cas proches de la gorge du partenaire. Croisez la corde derrière votre dos et ramenez-la vers l’avant, au niveau des organes génitaux. À ce stade, enroulez la corde autour de la cuisse, y compris le poignet du partenaire qui doit être placé sur la cuisse avec la paume de la main touchant la jambe, puis continuez à tourner la corde en faisant quatre tours complets. Assurez-vous que la corde est bien ajustée au corps et que, autour de la cuisse, les différentes spires de la corde sont parallèles et pas trop tendues. Attention, si le partenaire est nu, qu’il n’y ait pas de poils pris par les cordes car c’est une sensation très gênante.

Quitter la version mobile